Le content marketing pour une PME BTB ? Jamais de la vie…

  • Le content marketing pour une PME BTB ?  Jamais de la vie…

    Le content marketing pour une PME BTB ? Jamais de la vie…

    Merci pour vos partages !Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn2

    Ca n’aura échappé à personne : longtemps réservés aux grands comptes ou éventuellement aux PME s’adressant à la ménagère de moins de 50 ans, le content marketing en particulier et les réseaux sociaux en général concernent aujourd’hui toutes les entreprises.

    Pourquoi ? Parce que rester en contact avec ses clients ou en trouver de nouveaux n’aura jamais été aussi difficile, un comble dans un monde ultra-connecté où tout est à la portée de tous. Parce que vos concurrents sont déjà sur les réseaux sociaux et prennent tous les jours un peu plus de place sur votre marché. Parce que si ce n’est pas vous qui parlez de vous, d’autres le feront peut-être à votre place, et pas forcément dans le sens que vous souhaitez. Enfin, parce que les générations qui arrivent sont nées avec un clavier sous les doigts et un mode Google Search dans le cerveau : si aujourd’hui ce ne sont pas encore des décideurs, ils le seront peut-être demain et s’adapter à leur fonctionnement est primordial.

     

    PME : Pourquoi produire du contenu ?


    1. Trouver des clients (objectif évangélisation)

    Il n’y a pas si longtemps, organiser un séminaire pour une entreprise était le meilleur moyen de démontrer son expertise dans un contexte favorable aux échanges. Quelques photos et une vidéo plus tard, on en tirait un article dans une rubrique news de site web, au mieux on en faisait un moyen de relance.

    Aujourd’hui, le séminaire n’est plus qu’un support à contenu : c’est l’excuse pour produire du fond, communiquer et générer du trafic sur son site. Mais le concept permet de montrer son expertise, qu’il s’agisse d’un vrai séminaire dans un vrai lieu ou d’un webinar.

    Publier des contenus, c’est donc le meilleur moyen actuel pour montrer votre expertise, dans une optique de faire le buzz (si vous êtes créatif), d’évangéliser (plus simplement) ou clairement de générer des leads)


    2. Trouver des partenaires (objectif communauté)

    Plus que jamais les entreprises ont besoin d’un réseau pour avancer, dont les compétences complémentaires lur permettront d’adresser de nouveaux marchés ou de fidéliser les clients actuels. En produisant des contenus de qualité (comprendre : qui répondent à une question ou une problématique que le marché se pose), une entreprise, au-delà de montrer son expertise, construit une communauté où chacun vient échanger. Parce que le vrai pouvoir, aujourd’hui, ce n’est pas d’avoir l’information. C’est de savoir la diffuser.

    Idéalement, il faut envisager dès le départ qu’un blog va devenir la plateforme de référence sur un sujet précis, où les contenus seront produits par l’entreprise mais aussi ses partenaires et commentés par les internautes.


    3. Générer des leads

    C’est la transformation de l’acte commercial (prospection téléphonique – rendez-vous – proposition) en numérique : parce que certains contenus sont davantage à mettre en valeur que d’autres, leur accès doit être soumis à un formulaire afin de récupérer des leads. Attention cependant : un intérêt pour un livre blanc ou une parole d’expert ne signifie pas forcément un projet et il convient donc de mettre en place la stratégie de lead nurturing qui saura gérer ces interactions dans le temps et la durée.


    4. Lancer une campagne de Crowdfunding

    Pour les start-ups qui cherchent des financements, le crowdfunding est une solution idéale pour peu qu’on ait une jolie histoire à raconter. Et dans ce cas précis, il est plus que difficile de faire l’impasse sur les réseaux sociaux adaptés.


    Comment monter sa stratégie sur les Réseaux sociaux ?

    Si l’on ne veut pas se retrouver avec un blog rempli d’articles pendant les trois premiers mois mais dont la dernière parution date de 2008, il est impératif de bâtir une réelle stratégie en matière de contenus et de diffusion sur les réseaux sociaux. A minima pour avoir un panel relativement défini des contenus publiables et des réseaux sociaux sur lesquels les diffuser. Car il est évident que selon les produits ou solutions diffusés par l’entreprise et les cibles qu’elle entend toucher, certains media ont plus d’intérêt que d’autres.

    Cette stratégie ne s’improvise pas sur un coin de table et implique souvent des tiers, garants de l’expertise de l’entreprise, donc des processus de validation.

    Si vous ne savez pas par où commencer, SocNot peut vous aider à y voir plus clair.

    Quels types de contenus ?

    Les articles

    D’une longueur d’un page A4 ou un peu plus, comme ici, il s’agit de développer un thème de façon relativement exhaustive, si possible en s’appuyant sur des chiffres.

     
    Les infographies

    Elles expliquent en quelques dessins ou slides les résultats d’une étude ou d‘un rapport chiffré. Une façon plus ludique de présenter des chiffres souvent rébarbatifs. Une bonne méthode aussi pour faire ressortir ce qui est important (ou devrait l’être).

     
    Les paroles d’expert / les bonnes pratiques

    Il s’agit de publications plus longues qui résument en quelques points ou en une idée principale le bon fonctionnement, le bon usage d’un concept ou d’une solution. Plus long qu’un article mais moins qu’un livre blanc, la parole d’expert ou les bonne pratiques peuvent être soumis à enregistrement.

     
    Les success-stories

    Vos clients sont votre meilleure carte de visite. Les faire parler, au-delà de le mettre en valeur, montre non seulement votre compétence technique mais aussi votre capacité à gérer une relation commerciale de bout en bout. Faire une synthèse de la problématique client et de la solution que vous avez proposée est le meilleur moyen de provoquer une identification de vos prospects. Encore faut-il que vos clients soient d’accord pour communiquer.

     
    Les livres blancs

    Il s’agit clairement de montrer l’expertise de l’entreprise de manière approfondie dans un domaine précis. Les livres blancs sont généralement mis en page de façon graphique, et comptent au moins une quinzaine de pages. L’expertise, la recherche documentée et les études dont ils sont le fruit en font une valeur qu’il serait dommage de diffuser sans enregistrement. Généralement, leur publication
    est accompagnée d’une campagne de marketing sur les réseaux sociaux incluant aussi de la publicité payante et un dispositif global.

    Agence #SocNot

    #SocNot est votre nouvelle agence digitale spécialiste du sourcing et de la diffusion de contenus (curation et contenus propres aux PME).

    socnot – who has written posts on Agence de COM #SocNot.


    Merci pour vos partages !Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn2

    Comments are closed.