Publier des contenus : les 7 erreurs à éviter !

  • Publier des contenus : les 7 erreurs à éviter !

    Publier des contenus : les 7 erreurs à éviter !

    Merci pour vos partages !Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn42

     

    La plupart des entreprises l’ont compris : impossible, aujourd’hui, de passer à côté des réseaux sociaux en tant que moyen marketing de se faire connaître ou générer du business. Pour autant, publier sur le net quand on est novice peut être source d’erreurs contre-productives.

    Petit Vademecum pour les éviter:

    1. Y aller en touriste (fixez-vous des objectifs)

    C’est certes la période de vacances et le temps serait davantage à la plage qu’à la planification mais pour publier des contenus, mieux vaut se fixer des objectifs. S’agit-il de vous faire connaître, de faire du buzz ? Si c’est en vue de faire directement du business (si tant est que le concept soit réellement compatible), avez-vous décidé de fidéliser des clients, de générer des leads ?  S’agit-il de qualification (de projets ou plus généralement de sociétés) ? Autant de questions à se poser en amont pour éviter de se trouver face à des résultats inexploitables et non mesurables. Ce que vous voulez donner comme sens à votre communication va déterminer ce qu’elle sera, tant dans son fond (quel contenu) que dans sa forme (quel type de contenu et sur quels réseaux).

     

    2. Diffuser tout et surtout n’importe quoi (diffusez bien)

    Publier des contenus dans le cadre d’une société ne peut réellement s’apparenter à entretenir un profil sur Facebook ou sur Twitter. Au même titre qu’un blog ou une page vide ou très peu mise à jour n’est pas pertinent, une logorrhée systématique de statuts devient vite épuisante. Parce qu’on ne vous apprend rien : trop d’info tue l’info. Diffuser la bonne information au bon moment, à savoir, répondre à une question ou une problématique au moment où le client se la pose, voilà la pertinence.  S’appuyer sur l’actualité en général ou l’actualité du marché est un bon moyen de se créer un repère, encore faut-il arriver en précurseur, pas quand la bataille est terminée. Apporter des informations sur votre entreprise de façon décalée est aussi un bon moyen de fidéliser ses lecteurs, souvent en mal de légèreté. Attention cependant à ne pas abuser de ce genre de publications qui pourraient noyer vos messages forts.

    De manière générale, le cocktail idéal de la publication de contenus, c’est un tiers d’informations techniques ou stratégiques ou commerciales concernant votre société et/ou vos produits, un tiers d’informations concernant le marché que vous pouvez router depuis d’autres sites (ce qui montre votre intérêt pour une problématique dans son ensemble, jusque chez vos concurrents), et enfin un tiers d’informations un peu plus légères concernant votre société ou d’autres, a priori toujours sur le même thème ou s’inscrivant dans un contexte que vous aurez encadré (« notre bêtise du mois », « nos amis sont formidables »…).

    C’est en cherchant ces informations pertinentes que vous allez vite vous rendre compte de la nécessité de trouver un moyen pour « sourcer » vos contenus. Ce qu’on appelle la curation.

     

    3. Diffuser partout (choisissez les bons réseaux sociaux)

    Tous les réseaux sociaux (et il y en a pléthore) sont-ils pertinents ? Ceux que vous utilisez le plus ou maîtrisez le plus (type Facebook) sont-ils les plus adaptés à vos cibles ? Le mieux est parfois l’ennemi du bien : il vaut mieux se contenter d’être présent sur une sélection de réseaux sociaux que sur tous. D’autant que diffuser exactement la même chose partout n’a aucun intérêt.

    Vous êtes dans le BTC ? Facebook, Twitter, Instagram, Flicker, Vimeo, Youtube, Snapshat et Dailymotion sont impératifs. Dans le BTB ? Concentrez-vous sur LinkedIn, Viadeo, BrandedMe, Slideshare, Youtube, Facebook et, si vous avez le temps, sur Twitter.

     

    4.Publier et attendre (relayez via un emailing)

    Si vous avez bien compris que mettre un article sur un blog ne faisait pas en sorte qu’il soit lu (d’où sa diffusion via les réseaux sociaux), vous vous rendrez vite  aussi compte qu’en attendant d’avoir 10.000 followers et/ou abonnés sur votre page Facebook, mieux valait utiliser les méthodes qui ont fait leurs preuves pour diffuser de l’information, en tout cas au début. Et avec parcimonie ! Rien de mieux pour relayer un message fort (livre blanc, article technique, promotion spécifique) qu’un bon vieil e-mailing. Encore faut-il que votre base soit à jour, évidemment. C’est un des moyens les plus efficaces pour générer du trafic sur votre blog et vos pages. Mais attention, nous avons dit parcimonie et nous insistons : n’allez pas envoyer un emailing chaque fois que vous publiez un article ou routez un contenu. Sinon c’est retomber dans travers du point N°2.

     

    5. Publier quand vous avez du temps (soyez régulier)

    Le mot d’ordre dans la stratégie de contenus, c’est la régularité. Peu importe que vous publiiez une fois par mois ou une fois par trimestre mais publiez régulièrement. Arriver sur un site web dont le dernier article date de 2013 est contre-productif (autant supprimer la rubrique actualités) et ne fait passer qu’un seul message : « On a tenté le blog et on a eu autre chose à faire ». Comme si ceux qui entretiennent un blog et utilisent les réseaux sociaux n’avaient, eux, que ça à faire. Si vous ne pouvez pas vous donner du temps pour publier, sous-traitez votre processus de communication.

     

    6. Tout attendre des contenus (voyez-y un moyen)

    Quels que soient les contenus publiés, il convient de se rappeler qu’il s’agit d’un moyen parmi d’autres que le marketing en général met à la disposition de l’entreprise. Ce qui signifie non seulement que les autres dispositifs marketing (campagnes, événements, salons…) ne doivent pas être oubliés, mais aussi que la publication de contenus n’est pas une fin en soi (cf « Se fixer des objectifs »).

     

    7. Avoir un site internet poussiéreux (soyez cohérent)

    Le premier réflexe des futurs followers est de regarder votre site internet. Et c’est plutôt tant mieux : cela signifie que votre information intéresse et qu’ils cherchent à en savoir plus sur vous et vos produits / vos solutions / vos services. Est-il donc nécessaire de préciser que votre site doit donc être conforme à l’image que vous désirez montrer ? N’oubliez donc pas de repenser son ergonomie et son look en même temps que vous réfléchissez à vos contenus.

    Enfin, et parce que tous ces points peuvent se résumer en un seul :  une stratégie (quoi, qui, quand, comment, pourquoi, combien) est le pilier de la réflexion dans la publication de contenus. Avec ses processus de curation, de rédaction, de validation, de publication, de réaction (traitement des commentaires), ses planifications (calendrier rédactionnel), ses outils  et, enfin, l’implication de toutes les parties concernées au sein de l’entreprise.

    Parce que ce n’est pas toujours simple d’avoir ce recul, s’adresser à des professionnels, au moins pour la réflexion stratégique de vos publications et leur mise en place, peut être utile. Socnot peut aussi vous aider.

    Agence #SocNot

    #SocNot est votre nouvelle agence digitale spécialiste du sourcing et de la diffusion de contenus (curation et contenus propres aux PME).

    socnot – who has written posts on Agence de COM #SocNot.


    Merci pour vos partages !Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn42

    Comments are closed.